Jeune  réalisateur américain, Derek Cianfrance (Blue Valentine, 2010) se fait une place parmi les étoiles montantes du cinéma international. Son style très particulier, à la fois brut et délicat, est très bien reflété par son dernier film, The Place Beyond The Pines (sorti le 20 mars 2013). A l’affiche de ce long métrage figurent son ami et acteur fétiche Ryan Gosling, mais aussi la lumineuse Eva Mendes, Bradley Cooper, Ray Liotta (Les Affranchis), Ben Mendelshon (Animal Kingdom) et Rose Byrne (Mes Meilleures Amies, Insidious).

Plus qu’un thriller trépidant, The Place Beyond The Pines est une quête, une fresque sur la paternité et la recherche de ses racines, dont le style vacille entre Drive et Blue Valentine. Ce film est articulé en trois parties distinctes : la première relate le parcours de Luke, la deuxième celui du policier Avery Cross, et la troisième traite de la rencontre  inopinée – quinze années plus tard – de leurs fils respectifs.

 

Destins croisés

Le film s’ouvre sur  un superbe traveling de quelques minutes, à la manière de Gus Van Sant dans Elephant. La caméra suit de très près Luke (Ryan Gosling, Drive, Half Nelson) de dos : il enfile son blouson en cuir rouge, ajuste son col, et déambule dans la fête foraine. Il semble isolé et calme face au bruit assourdissant de la foire.  Puis, il entre dans l’arène, enfourche sa moto et s’engage dans une cascade dangereuse dans le “globe de la mort”. A la sortie du spectacle, Romina (Eva Mendes, Training Day, Holy Motors), l’aborde et lui révèle qu’elle a un enfant de lui. Dès lors, Luke se préoccupera du bien-être du fils qu’il a eu avec cette serveuse latino-américaine. Luke fait tout – jusqu’au pire –  pour leur assurer un confort financier : petit à petit, il s’embourbe dans une spirale infernale de braquages de banques. Il parvient toujours à mener à bien ses plans, grâce à ses talents de cascadeur hors pair.  Mais un jour, l’agent Avery Cross (Bradley Cooper, Limitless, Happiness Therapy) se met en travers de son chemin. Ce dernier tue Luke lors d’une embuscade. Bien qu’il soit un malfrat, Luke nous apparait alors comme un martyr.

Eva Mendes et Ryan Gosling, alias Romina et Luke.

Dès la mort de Luke, le film s’oriente vers le personnage incarné par Bradley Cooper : l’humble agent de police Avery Cross. Ce denier est célébré comme un héros depuis cette fameuse embuscade, de laquelle il a gardé une trace : une balle dans la jambe. Cet événement laissera des marques dans l’esprit du policier, perturbé par l’acte qu’il a commis. La peinture psychologique du personnage laisse ensuite place à un thriller policier. Avery Cross découvre la corruption dans la police : en la dénonçant, il désire gravir les échelons administratifs. Quinze années plus tard, il est procureur de la République.

Le fils d’Avery Cross, A.J., emménage chez son père, et fréquente un nouveau lycée. Il y rencontre Jason, un adolescent timide et réservé.  Or, il s’avère que Jason est le fils du défunt Luke. Dans l’ignorance de leurs racines, les deux adolescents vont se côtoyer. Mais de son côté, Jason est déterminé à connaître l’identité de son véritable père et est sur le point de faire quelques découvertes…

Les personnages

 Eva Mendes livre une prestation touchante et juste. Le personnage de Romina est surement son rôle le plus dense depuis le début de sa carrière en 1998 (avec Training Day). Ce rôle tremplin dans The Place Beyond The Pines montre qu’ Eva Mendes est une actrice talentueuse.

Pour les besoins du film, Ryan Gosling se métamorphose avec délice en américain profond blond platine tatoué et affublé d’une tenue de motard hard-rocker. Le personnage qu’il incarne, Luke, est physiquement robuste, imposant et fort. Mais Gosling en fait un être intérieurement fragile, vulnérable, comme l’illustre une magnifique scène lors du baptême de son fils : ému, Luke fond en larmes. Cette amour profond pour son fils l’amène à des activités malsaines. Luke devient une sorte de cowboy hors-la-loi confronté au justicier incarné par l’excellent Bradley Cooper.

Bradley Cooper interprétant l’agent Cross.

 La prestation de Cooper, subtile et intelligente, est poignante. Après sa nomination aux Oscars pour Happiness Therapy, l’acteur montre qu’il a du talent.  Il donne vie à un personnage torturé par le remord.  L’ ambiguïté du personnage est bien rendue : Cross est à la fois un héros et un bourreau. La figure du “bon flic” est abimée. D’ailleurs, lui-même s’en veut d’avoir tué le père de famille qu’est Luke . Avery Cross est d’autant plus atteint que Luke est père d’un bébé âgé de un an, comme son fils.

Alors qu’Avery Cooper est juste et intègre, son fils A.J. est malsain et infantile. Le père et le fils ont deux tempéraments opposés. A.J. est un adolescent gâté et capricieux. Son amitié avec Jason, le fils de Romina et Luke, ne se fait que par intérêt. Jason est chargé de lui fournir des drogues de tous genres, mais ne peut pas compter sur A.J. comme  sur un ami fidèle.

Jason et A.J., interprétés par Dane DeHaan et Emory Cohen.

Jason, lui, est timide et introverti, de même que son physique est frêle. Mais  au fond de lui, Jason est à l’opposée de son père : il bouillonne, si bien qu’il semble prêt à exploser. Ce personnage possède une volonté sans borne et une grande force intérieure, ce qui l’amènera à certaines décisions. 

 

En Conclusion

The Place Beyond The Pines est un film intense et par moments explosif,  malgré quelques longueurs. La bande originale a été choisie avec soin et reflète bien l’atmosphère particulière du film, à la fois réaliste et magique. Nous remarquons d’ailleurs l’emploi de la partie lente du concerto pour violoncelle et piano d’Arvo Pärt, rappelant There Will Be Blood (toujours!), et donc des rapports compliqués entre père et fils. Tout cela contribue à l’élaboration d’un triptyque sur la relation père/fils intéressant et esthétiquement singulier.

(Petite précision : La bande-annonce, comme souvent, ne reflète pas très bien le film en lui même)

Sarah Yaacoub

*Source des photos : Atsushi Nishijima/2013 Focus Features (Allociné.com)