L’Union Européenne nous parait souvent lointaine et nous ne savons pas forcément si ses institutions peuvent faire bouger les choses. Certain.e.s d’entre nous ont même des avis très tranchés sur cette Europe institutionnelle qui peut sembler impuissante face aux situations sociales ou politiques. Est-ce vraiment le cas ? Premier article de notre série consacrée au Parlement Européen.

Du 1er janvier au 30 juin 2022, la France sera présidente du Conseil de l’Union Européenne, aux côtés de la République Tchèque et de la Suède. Il s’agit de l’une des principales institutions de l’Union Européenne (UE), avec la Commission, le Conseil Européen et le Parlement Européen. De ces quatre institutions, le Parlement Européen est la seule dont les membres sont élus au suffrage universel direct par l’ensemble des citoyens européens. Ce qui veut dire que vous, moi, nous qui sommes aujourd’hui lycéen.ne.s, pourrons voter aux prochaines élections européennes de 2024 et élire les eurodéputés qui composeront le Parlement.

Le Parlement Européen à Strasbourg
Parlement Européen Strasbourg © Wikimedia Commons

Rappel des quatre institutions de l’Union européenne

Le Conseil de l’Union Européenne comprend les ministres des Affaires Etrangères des 27 Etats de l’UE.

Le Conseil Européen inclut les chefs d’Etats ou de gouvernement des Etats membres.

La Commission Européenne est composée de 28 commissaires nommés par les gouvernements nationaux.

Le Parlement Européen est composé de 751 députés élus par les citoyens européens.

Le Conseil de l’Union Européenne dont la France prendra la présidence, est chargé de coordonner les politiques de l’UE, ce qui est une tâche complexe au vu de la diversité des politiques nationales au sein de l’UE.

Le Conseil Européen décide de l’orientation politique de l’UE.

Le rôle principal du Parlement Européen est de voter les lois européennes proposées par la Commission. Il ne peut pas proposer les lois, mais il peut demander à la Commission de se pencher sur tel ou tel sujet. Il a par ailleurs un certain nombre de pouvoirs vis-à-vis de celle-ci : il peut la censurer ou la pousser à la démission ou encore désigner son président. Avec le Conseil Européen, il vote et contrôle le budget de l’Union Européenne, qui en 2020, étaient de 1800 milliards d’euros. Le Parlement est également impliqué dans tout ce qui touche aux européens et se prononce sur les traités internationaux. Le Parlement Européen qui siège à la fois à Bruxelles et à Strasbourg est ainsi un rouage essentiel de l’UE.

Mais ce parlement peut-il avoir un réel impact dans notre quotidien ?

Crédits Charles Lecompte

Le Parlement Européen ne peut pas agir dans tous les champs de compétences et l’absence d’initiative législative évoquée précédemment est un frein réel à son action et à la démocratie représentative de l’UE qu’il incarne. Les nombreux récits sur l’omniprésence des lobbies à Bruxelles comme à Strasbourg ont souvent abîmé l’image du Parlement. Et pourtant, le Parlement Européen a voté des lois et instauré des dynamiques fortes dans tous les pays membres de l’UE pour garantir un certain nombre de droits et de libertés.

En septembre 2021, le Parlement a ainsi réclamé que les couples de même sexe aient les mêmes droits que les autres en matière de circulation et de regroupement familial en Europe.

Toujours au sujet des droits LGBTIQ et en réponse « aux zones libre de l’idéologie LGBTIQ », les eurodéputés ont adopté une résolution déclarant l’UE « zone de liberté LGBTIQ » en mars 2021.

En 2019, les eurodéputés ont également voté une loi protégeant les lanceurs d’alerte sur le territoire européen.

Afin de protéger les espèces marines, le Parlement a encore interdit en 2016 la pêche en eaux profondes au-delà de 800 mètres.

Plus pratico-pratique, la fin du roaming ou « itinérance » en 2012, nous permet également de voyager au sein des pays de l’UE sans payer de frais supplémentaires de téléphone mobile.

Le Parlement Européen est à l’image de l’Union Européenne, le fruit d’une collaboration entre des Etats liés par une Histoire faite de conflits et de réconciliations. Il est souvent invisibilisé ou associé aux lobbies et à la bureaucratie, ce qui lui vaut de nombreuses critiques. Mais le Parlement Européen existe, il prend position pour les droits et libertés et représente la volonté générale de 447 millions de citoyens européens … à condition qu’ils jouent le jeu de la démocratie représentative en se rendant aux urnes !