Des élèves de seconde C se sont prêtés au jeu de la critique littéraire. Avant de rencontrer l’auteur Velibor Colic, lundi 12 décembre, dans le cadre du prix littéraire du lycée, ils ont lu « Manuel d’Exil » et donnent leur avis,  encadrés par leur professeur de lettres, M. Gilly.

 

Voici l’article de Mohamed Bahaty

Au sein du groupe de littérature et société dont je fait partie, j’ai eu l’occasion de lire « Manuel d’exil » de l‘auteur bosniaque Velibor Colic. Teinté d’humour et de légèreté, le roman raconte l’exil de l’auteur pour la France.

En effet, bien que le sujet traité soit lourd (les différentes guerres, l’exil…), l’auteur apporte une autre dimension à une histoire dans le fond assez tragique.

Ce format de « manuel » nous permet de rire, mais surtout de comprendre son histoire ainsi que l’histoire de centaines de milliers de réfugiés.

Pendant ma lecture, j’ai pu observer et apprécier la narration humoristique, qui rend la lecture ludique et intéressante. Comme lorsque l’auteur nous donne une liste d’astuces amusantes à appliquer lorsque nous venons d’arriver en France : « comment entrer dans le métro sans payer » ou encore « comment faire peur à une grand-mère blanche ».

Selon moi, ces traits d’humour étaient nécessaires pour la compréhension du texte.

J’ai aussi aimé les détails apportés sur la vie compliquée et dure qu’il a dû mener, et la façon dont Velibor a accepté son nouveau statut en France. Il est passé d’écrivain récompensé et réputé, à un simple et vulgaire « réfugié analphabète ». Ces détails nous montrent à quel point l’auteur doit mener une bataille constante pour faire reconnaître son statut d’auteur en France. Aujourd’hui, nous pouvons dire qu’il a réussi, car il a publié une dizaine de livres, qui ont été récompensés par des prix prestigieux.

Grâce aux détails sans filtre, le contexte est clair, et nous, en tant que lecteur, pouvons vivre les aventures de l’auteur en même temps que celui-ci. C’était un témoignage poignant.

Pour conclure, je dirais que j’ai énormément aimé ce livre, qui était détaillé, humoristique et touchant. Il m’a permis d’avoir une nouvelle vision sur ce qui se passe dans le monde actuel, et je pense que c’est l’élément essentiel et central du roman.