Jeudi 29 septembre, les élèves de 2C ont assisté avec leur professeur de lettres à une représentation de Trissotin ou les femmes savantes, de Molière, mise en scène par Macha Makeîeff au théâtre national de La Criée. L’occasion pour certains de nous livrer leur point de vue.

Le grand show de Trissotin

Le grand show de Trissotin

Voici le point de vue de mister Kaiizer:

La mise en scène à laquelle nous avons assisté était assez différente de ce que l’on pouvait imaginer des personnages principaux de Molière. Ce qui pouvait décevoir le public ou au contraire créer un effet de surprise.

Les personnages avaient une personnalité plutôt inattendue. La musique était sur scène. L’époque (donc le décor) était différente, puisque la scène était transposée dans les années 70.

Parmi les éléments de surprise, il y avait la relation entre les sœurs : on voyait plutôt l’aînée ferme et dominante et la plus jeune douce et compréhensive. Dans cette représentation, c’était le contraire avec une aînée qui a du mal à se faire entendre et une plus jeune qui est provocatrice à l’égard de sa grande sœur en lui donnant des conseils sur le mariage .

Cependant avec toutes ces différences, la relation et le caractère de Chrysale et Philaminte ont été respectés : Chrysale aux ordres de sa femme ne répondait que par des phrases brèves et son ton soulignait sa soumission. Mais quand la problématique de la scène se présente avec le mariage, Chrysale sait faire face à sa femme pour affirmer le choix d’un mari différent à sa fille; pour ce faire, son frère Ariste l’a beaucoup aidé et encouragé.

J’ai trouvé pour ma part la scène plutôt attractive et originale. On ne s’ennuyait pas.