Le drame des migrants, tel était l’un des thèmes d’articles proposé parmi une dizaine lors du 11e festival Expresso de la presse jeune, réuni à Paris du 16 au 17 mai 2015. Six rédacteurs du journal « La Terre en Thiers » ont relevé le défi de réaliser un numéro spécial de leur journal sur place dans les conditions du direct sur des sujets qui tombaient de 16h le samedi après midi à 7h le dimanche matin. Après un bug informatique, il fut difficile de boucler. Mais, il reste quelques bonnes feuilles et bons dessins. Voici un article d’Oussama et Samuel :

Wikimedia commons

Wikimedia commons

Parlons peu, parlons film. Destination Finale 5, un nanar sans surprise.

Le réalisateur semble balbutiant, et pourtant, on croirait voir le même film depuis cinq ans. La société Frontex© produit une nouvelle fois le dernier opus du réalisateur italien, le cinquième, une suite un peu bateau, et qui échoue cruellement dans sa quête vaine d’un scénario qui tient son cap.

On y voit toujours ces scènes interminables de noyade, qui tournent en boucle, à tel point qu’elles en deviennent banales.

Par ailleurs, la piètre prestation des acteurs qui incarnent les gardes-côtes à l’écran, n’aide pas le film à sauver son naufrage cinématographique. Les passeurs, quant à eux, sont d’une si grande inhumanité, d’une telle cruauté, qu’ils perdent toute crédibilité.
Alors que s’est ouvert le Festival de Cannes, le 13 mai 2015, et que s’esquissent déjà d’excellentes nouveautés, nous vous déconseillons fortement de visionner ce film, en salles tous les jours dans les cinémas du littoral méditerranéen et malaisien.