Un ancien élève de Lacordaire aujourd’hui au lycée Thiers apporte son témoignage sur cet événement tragique (voir article précédent).

Quelle est votre réaction en tant qu’ancien élève de Lacordaire et ancienne connaissance de Maeva ?

Pendant ma scolarité à Lacordaire (3 années passés à l’internat), je suis beaucoup resté avec les littéraires. Quand j’était en terminale, elle venait de rentrer en première L et j’ai eu la possibilité de discuter avec elle à plusieurs reprises. C’est là que je l’ai connue, elle était comme tout le monde, particulièrement souriante, elle faisait du violon. Une littéraire qui me semblait bien dans sa peau. Évidement, la nouvelle m’a beaucoup choqué, même bouleversé. J’ai pensé à sa famille bien entendu, mais surtout à tout le lycée. J’ai eu l’occasion d’en parler autour de moi, avec les anciens, tous étaient déjà au courant dans la première demi journée, et tous étaient vraiment surpris, personne n’aurait pu imaginer cela.

Certains élèves parlent de “l’esprit Lacordaire”, il y a une véritable entraide dans ce lycée. La nouvelle en est-elle d’autant plus choquante ?

L’esprit Lacordaire est le nom donné à l’association crée par les anciens élèves de l’établissement et qui défend les valeurs de ce lycée. Solidarité, écoute de l’autre sont présents dans la devise du lycée “Réussir pour servir”. Mais pour moi, l’esprit Lacordaire s’est vécu dans l’internat qui est devenu une véritable famille. Pour reprendre une anecdote, suite au renvoi définitif de 30 internes de terminales sur 33 il y a un an à trois semaines du bac, une bonne partie des élèves étaient venus habillés de noir en signe de deuil. Je veux donc appuyer sur la solidarité présente dans ce lycée d’où la question: Comment, alors qu’il existe une telle entraide à Lacordaire, a-t-elle pu commettre cet acte ? Pour moi, ce n’est pas du fait de la pression de Lacordaire ou d’une mauvaise intégration.

Y-a t-il selon vous un lien avec la précédente affaire “Spotted Lacordaire” dont La Terre en Thiers a fait part ?

Je ne pense pas. Ma peur, c’est que les médias se concentrent là-dessus et diabolisent Lacordaire, comme ça a été le cas avec les remarques sur l’événement Spotted. C’est un fait isolé dans l’histoire du lycée, et les conclusions hâtives sont vraiment à bannir. La solidarité est avant tout le mot primordial à Lacordaire.

Entretien réalisé par Stevelan , avec l’aimable participation de Côme.