Des infos sur l’euro 2016 : le grand rendez-vous du football !

Le 10 juin, la France accueillera, pour la première fois depuis 1998, un événement sportif attendu par tous les fans de football. Il s’agit bien sûr de l’Euro 2016.

Cette compétition a nécessité une longue organisation. En effet, en 2015, il y a eu les qualifications des 24 équipes. Il est regrettable que l’équipe des Pays-Bas, finaliste de la Coupe du Monde de 2010 n’ait pas été qualifiée pour cet événement. Depuis le 12 décembre 2015, nous connaissons la composition des 6 groupes ainsi que le stade où ils joueront :

Groupe A Groupe B Groupe C
France Albanie Angleterre Pays de Galle Allemagne Pologne
Roumanie Suisse Russie Slovaquie Ukraine Irlande du nord
Groupe D Groupe E Groupe F
Espagne Turquie Belgique Irlande Portugal Autriche
République tchèque Croatie Italie Suède Islande Hongrie

 

Ces équipes s’affronteront dans les stades des 9 villes sélectionnées qui sont Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Lille, Saint-Étienne, Nice , Lens, Toulouse. Les plus grandes villes accueilleront 6 ou 7 matchs, les plus petites accueilleront 4 ou 5 matchs.

Pour assister à un match de groupes ou de huitième de finale, il faudra compter entre 25 et 145 euros, le prix évoluant en fonction des catégories. Plus on avance dans les étapes de la compétition plus les prix des matchs augmenteront ainsi ceux de quart de final, demi-final et final varieront de 45 à 895 euros. Le prix d’une place pour un match d’ouverture varie de 75 à 595 euros. Les billets sont en vente depuis le 26 avril sur le site de l’UEFA. A ce jour il ne reste que très peu de places. En ce qui concerne le stade Vélodrome à Marseille, il reste plus de 500 places en catégorie 1 et 2 pour le match du 18 juin opposant L’Islande à la Hongrie et moins de 250 places également en catégorie 1 pour le match du 21 juin opposant la Pologne à l’Ukraine.

Cette compétition a aussi nécessité le recrutement des bénévoles qui seront très actifs lors de la compétition du 10 juin au 10 juillet. Entre 750 et 800 bénévoles seront actifs pour le stade de Marseille.

Selma OURACI