Le salto arrière interdit dans le patinage artistique: pourquoi?

Le salto est un saut tête à l’envers (tourné à 180 degrés) de base, réalisé sur un trampoline en gymnastique, réalisable sur glace à partir d’un certain niveau. Mais il est interdit sur glace depuis l’établissement des règles du patinage en compétition. La raison principale serait sa difficulté particulière, mais n’est-ce quand même pas un saut comme un autre ? Certes, sa réalisation peut impliquer des blessures, notamment de la partie supérieure du corps (la tête), contrairement aux sauts classiques dont les blessures ne concernent que la partie inférieure (en priorité sans exclure le reste en fonction des chutes).

s1

Cependant, une jeune française d’origine réunionnaise sort du lot en réalisant ce geste spectaculaire sur la glace et de plus en compétition. C’est Surya Bonaly. Elle a remporté 9 Championnats de France, 3 Championnats du Monde juniors, 5 titres de championne d’Europe et 3 fois vice-championne du Monde Seniors, ce qui fait d’elle une très grande athlète dans le monde du patinage artistique. Elle est aussi la seule femme au monde à réussir cet exploit de réaliser le salto arrière jambes tendues, pieds décalés et réception sur un pied, en tous cas en compétition officielle lors des JO de Nagano en 1998, malgré son interdiction.

s2

Surya Bonaly

Pourtant lors de certains galas, hors compétition, il est possible d’assister à la réalisation de ce saut par des patineurs moins expérimentés que notre chère Surya. Shawn Sawyer a aussi réalisé un salto arrière lors des Championnats canadiens de patinage artistique de 2011, à Victoria…

s3

Shawn Sawyer

 

Si vous êtes intéressé(e)s, l’école de glace, une des 2 associations de patinage de Marseille, organise un gala de saison gratuit le 25 juin à partir de 20 heures et le nombre de places réservées ne cesse d’augmenter depuis la diffusion de l’information sur facebook ! (le liens: https://www.facebook.com/events/1050050091740814/).

Les_choix_dune_vieFinal