En 2C, M. Vilanova, professeur d’histoire-géographie, a demandé à ses élèves en accompagnement personnalisé de rédiger un article sur le développement durable à Marseille. Troisième article:
Marseille tente le tout pour le tout pour se rajeunir. Il y a quelques années, la ville s’est lancée dans un projet de développement durable ambitieux afin de rattraper son retard.
Un petit laboratoire

Aujourd’hui Marseille s’oriente peu à peu vers le développement durable. La ville a pour but de traiter globalement les problèmes économiques et les problèmes environnementaux, mais aussi le développement urbain et social. Pour cela, la cité phocéenne lance plusieurs actions qui ne sont pas sans rappeler les initiatives de Londres il y a quelques années. Marseille a pour objectif de limiter les déplacements en voiture, d’aménager des ZAC et des logements sociaux. Ainsi que de prendre des initiatives écologiques comme la construction d’écoquartiers autour du stade vélodrome et à Bougainville et le recyclage des déchets.

Un projet révolutionnaire

Pour réaliser toutes ces initiatives de développement durable, l’Etat met en place une opération d’intérêt national nommée : Euroméditerranée. Euroméditerranée représente aujourd’hui la plus grande opération de rénovation urbaine d’Europe du Sud dont le principe est de transformer des grands terrains industriels inoccupés situés au coeur de ville et d’y développer de nouveaux quartiers économiques, commerciaux et résidentiels.

Le plan ci-dessus montre l’étendue du projet qui prend en compte le quartier de la Joliette, le centre-ville, jusqu’à la Belle de Mai. Les Terrasses du port, les Docks, le réaménagement de la rue de la République et du Vieux Port sont a u j o u r d ’ h u i a c h e v é e s . I l s connaissent un grand succès.

Les habitants et touristes viennent maintenant se balader ou faire du shopping dans ces quartiers. De plus un tramway a été aménagé, en 2007, dans le centre-ville.

Les résultats sont-ils à la hauteur des espoirs ?

Le projet n’est pas encore fini, il reste encore des constructions à terminer. Mais aujourd’hui nous pouvons constater un changement et une nette amélioration. Un nouveau quartier est né : l’écoquartier du Vélodrome, qui est très complet. Il se compose d’un centre commercial qui correspond au pilier économique, et de logements et de résidences étudiantes pour le pilier social. De plus, des parcs paysagers sont présents et ils s’auto-suffisent au plan environnemental grâce aux énergies
renouvelables, à la récupération de l’eau de pluie…

Malgré tout, la ville de Marseille doit encore fournir de réels efforts, le projet n’est pas encore terminé, il reste encore des constructions à finir. Pour devenir une réelle ville de développement durable, Marseille doit s’améliorer sur le plan social, trouver des solutions pour limiter le trafic et les règlements de comptes et faire diminuer un fort chômage en attirant de nouvelles entreprises. Par ailleurs, il existe encore des quartiers mal desservis ou qui ne sont pas reliés aux transports en commun.

Caroline Auge et Amel Djeddar, 2C