En 2C, M. Vilanova, professeur d’histoire-géographie, a demandé à ses élèves en accompagnement personnalisé de rédiger un article sur le développement durable à Marseille. Premier article:
Marseille essaie de se rattraper au niveau européen en faisant des expériences de développement durable . Voudrait-elle imiter Londres ?

Après son titre de capitale européenne de Culture en 2013 , Marseille fait en sorte de mériter ce titre et cherche à aller plus loin … Marseille travaille sur la notion du développement durable . L’écoquartier du Vélodrome , un projet presque accompli , la Rue de la République , artère commerciale de la ville , 2 lignes de tramway , transport favorable au développement durable, montrent l’aspect « laboratoire expérimental » de cette ville .

Marseille vs Londres

A travers plusieurs actions exemplaires, Marseille commence à devenir une ville européenne.
Au début de l’année 2016 la Ville de Marseille a investi dans un projet important pour la durabilité de  la ville : l’écoquartier du Vélodrome. Les énergies utilisées sont récupérées : création d’une boucle de chaleur sur les effluents de la station d’épuration ; production d’énergies renouvelables ; récupération des eaux pluviales servant à l’arrosage des espaces verts . Tous ces fonctionnements sont aujourd’hui respectés et en utilisation.

En revanche , ce projet a un retard considérable pour le centre commercial qui devait être finalisé en 2017. Un retard d’un an qui remet en question le travail rigoureux des Marseillais . (source : madeinmarseille.fr)

A Londres , le quartier Olympique de Stratford créé en 2012 pour les Jeux Olympiques fut une construction durable dès le départ , mais qui s’est étonnemment converti en un grand parc urbain , de loin le plus grand créé en Europe . Le stade olympique est réutilisé : les équipements sportifs sont ouverts à l’usage des clubs et des sociétés de sports locaux , une nouvelle université est fondée pour se servir des équipements sportifs , le village olympique est converti en 3600 appartements dans le cadre du développement du quartier de Stratford.

En comparant ces deux projets, on constate le retard du projet de l’écoquartier du Vélodrome ! (source : madeinmarseille.fr)

La façade cachée de la rue République

Comme on peut le voir sur la photo ci-contre , la rue de la République relie le Vieux-Port au nouveau quartier de la Joliette. Par la même occasion , elle est un axe central entre le cœur historique de Marseille et le secteur en développement des affaires et du tourisme. Des parkings ont été réalisés et 120 000 m² de surfaces commerciales sont remises à neuf, ce qui pose un problème car le pilier environnemental n’est pas respecté .
Les boutiques de luxe sont présentes, ce qui révèle l’aspect économique du développement durable mais elles ne sont pas accessibles à tous . Il y a 5200 logements dans cette artère . Cependant , on ne retrouve pas de diversité sociale. Les façades ont été embellies. Cependant, beaucoup de voitures passent par cette rue et la ligne de métro étant juste en face , les nuisances sonores sont importantes .
La rue de la République a vu sa desserte améliorée depuis juillet 2007 par la mise en service de la ligne (source : euromediterranee.fr) de tramway la Blancarde . Les transports écologiques semblent privilégiés.

Des transports en commun écologiques plutôt illogiques

Le tramway est considéré comme un transport moderne preuve de la progression d’une ville . De plus , le tramway est un transport non-polluant donc durable. Depuis la fin juin 2007, le tramway a réapparu
dans les rues de Marseille après une interruption de l’ancienne ligne 68 depuis 2004.
Sur le site du tramway on peut lire que « le tramway passe dans une zone vraiment bien desservie par les autres modes de transports comme le métro » . Pourtant lorsqu’on observe le plan du métro et du tram , on constante que les deux lignes des deux transports sont concentrés au même endroit et que la « banlieue » de Marseille est délaissée. Comme le fait que la station de métro Bougainville ou celle du Rond Point Castellane aient vu les projets de desserte abandonnés.
Le tramway constitue un des symboles du renouveau et pour stimuler les zones d’activités en développement dans ce secteur . (source : canalblog.com)

Finalement, même si les projets entretenus ne sont pas complètement réalisés ou finalisés ; les efforts effectués par la Ville de Marseille sont considérables . Marseille et le développement durable pourraient être pleinement associés dans quelques années .

Zeynep Demirci , 2ndeC