Des élèves de seconde C se sont prêtés au jeu du compte-rendu de rencontre avec un auteur, encadrés par leur professeur de lettres pour l’enseignement d’exploration « littérature et société », M. Gilly. Cela donne des textes originaux. A vous de juger !

Sous la forme d’un compte-rendu par entrées thèmatiques écrit par M’Lemengou Faika, Djeloul Nadia et Lahaye Lucie:
Celia Houdart de dos sous le feu des questions

Celia Houdart de dos sous le feu des questions

Le lundi 11 Janvier 2016 de 14 h à 16 h, la terminale L, la première L et la seconde C ont  accueilli l’auteure du livre Gil, Célia Houdart, au CDI. La première L s’est occupée de préparer la rencontre avec l’écrivaine. Ils ont présenté sa biographie et son œuvre.

Résumé du livre :

L’été de ses dix-huit ans, un  jeune pianiste reconnaît une chanson que diffuse un autoradio. Il se met à chanter.

Un voix monte, des orages éclatent…

L’importance de la musique dans son œuvre :

Célia Houdart a explicité l’importance de l’art dans sa vie et plus particulièrement de la musique. En effet, « ma grand-mère était professeure de piano », avait-elle répondu lorsqu’on lui avait demandé pourquoi elle avait choisi le thème de la musique pour écrire son œuvre. L’art musical faisait partie intégrante de sa vie notamment, sa mère qui était elle aussi pianiste. Elle devait donc suivre l’exemple de sa mère et sa grand-mère. Cependant, elle a trouvé sa vocation dans l’écriture pour avoir sa propre personnalité et suivre son propre chemin car le piano n’était pas un instrument qu’elle maîtrisait au contraire de la plume.

L’inspiration…

Pour rédiger son livre et  créer le personnage principal de Gil, Célia Houdart a suivi des cours de musique d’un ami à elle. Elle s’est aussi inspirée d’artistes comme des chanteurs et des musiques de nationalités différentes.

Le temps de l’écriture:

Célia Houdart laisse son inspiration venir avant de commencer à rédiger un roman. Si ses idées persistent et lui restent en tête pendant plusieurs mois alors elle commence à écrire. Elle met un ou deux ans pour rédiger ses oeuvres. Elle essaie d’écrire à peu près tous les jours même si l’inspiration ne vient pas et que  la page reste blanche. Contrairement à nous, qui, lorsque nous n’arrivons pas à faire nos devoirs et que nous allons nous distraire par n’importe quel prétexte, Célia Houdart s’obstine à rester devant sa feuille. «Il m’arrive certains jours de sortir en prenant des notes lorsqu’une idée soudaine me venait pour apporter des détails réalistes à mon récit», avait-elle déclaré.

Écrire fait totalement partie de sa vie quotidienne qui est marquée par la sortie de ses romans. Mais lorsque le fruit de son travail est édité, elle pense «mais j’aurais pu faire mieux et encore améliorer mon histoire.» Nous connaissons aussi cela quand    nous venons de terminer un  travail et que nous pensons que nous pouvons l’améliorer.

La relation de Célia Houdart avec ses personnages:

L’écrivaine respecte beaucoup ses personnages, notamment Gil, son personnage principal dont elle dévoile très peu les sentiments. Elle évoque surtout les sensations corporelles et sensitives liées à l’environnement dans lequel ils se trouvent. «Je ne prends pas mes personnages pour des marionnettes comme le font certains auteurs», nous avait-elle expliqué. «Je tiens à préserver leur pudeur.»

 Célia Houdart a fait preuve de pédagogie et d’ouverture d’esprit en instaurant un dialogue entre elle et les élèves. On vous invite donc à lire son livre pour vous transporter dans son univers musical.