Des élèves de seconde BD en « littérature et société » se sont prêtés au jeu de la critique littéraire, avec  leur professeure de lettres, Mme Desigaux.

colic
Claire Thabourey a lu Manuel d’exil:

Une immersion dans la peau d’un réfugié bosniaque, arrivé en France sans en connaître la langue, c’est ce que nous propose le nouveau roman de Velibor Colic. On réalise grâce à cette autobiographie débordant, malgré tout, d’humour et d’autodérision, que l’intégration d’un réfugié est une lutte rude et laborieuse. Cette oeuvre nous offre aussi une vision sarcastique de la culture française et de ses auteurs, qu’elle caricature sans ménagement.

Velibor Colic bataille pour apprendre une langue nouvelle, dont il ne saisit pas toutes les subtilités. Il est considéré comme un analphabète et enchaîne les échecs, mais on peine à le plaindre tant il les raconte avec une ironie féroce. La légèreré et la poésie sont les points forts de son oeuvre. Finalement, Velibor Colic parvient à manier le français avec une habileté désarmante. La poésie de l’auteur apporte fraîcheur et charme à cet ouvrage au sujet brûlant d’actualité.