Marseille et plus généralement le territoire français comptent une multitude d’établissements scolaires placés en ZEP (Zone d’Education Prioritaire) et la réputation associée à ces établissements n’est ni faite ni à faire pour les étudiants, professeurs et parents. La notion de ZEP a souvent une connotation très négative .

Cela dit, les élèves qui passent par ces établissements scolaires ne sont pas désavantagés par rapport à d’autres. Nous avons voulu en savoir plus sur le fonctionnement et la vie dans les collèges/lycées ZEP, c’est pourquoi nous nous sommes rendus au Collège Edgar Quinet, situé dans le 3ème  arrondissement, pour interviewer Mme. Di Renzo, professeur d’anglais.

  Le collège Edgar Quinet situé dans le 3ème arrondissement  Le collège Edgar Quinet situé dans le 3ème arrondissement à Marseille – auteur : Aniis

Question : Bonjour madame, merci de nous accorder cette interview au journal « la Terre en Thiers ». Notre première question est la suivante: « depuis combien de temps travaillez-vous au collège Edgar Quinet ? »

Réponse : « C’est un plaisir ! Je suis à Quinet depuis septembre 2006, je travaillais dans 3 collèges différents dont Edgar Quinet et j’ai fait le choix de rester ici »

Q : Vous aviez le choix entre 3 collèges, pourquoi êtes-vous restée dans ce collège ?

R : « Je suis restée ici car l’équipe pédagogique de l’établissement est de grande qualité. Les professeurs travaillent ensemble depuis longtemps, il y a beaucoup d’entraide et de communication. Travailler ici est très intéressant ! »

 Q : Plus globalement, que pensez-vous du collège Edgar Quinet ?

R : « On ne va pas se mentir, c’est un collège assez difficile, il y a beaucoup de travail pour nous autres professeurs. Les enfants qui viennent ici vivent parfois dans des conditions assez compliquées ; leurs familles ont souvent des problèmes économiques, cela implique que ces enfants ne peuvent pas toujours correctement travailler à la maison dans des conditions sereines (petitesse des logements, accès au numérique, etc.). Notre travail au collège nous demande beaucoup d’efforts ainsi que l’adaptabilité pour faire travailler ces élèves qui ont des capacités, comme partout. »

Q : Est-ce que le travail ici est différent par rapport à un autre collège?

R : « Oui absolument ! Le contact avec les élèves, les professeurs, la direction est très différent. A mon sens, c’est un travail  plus humain. On comprend les difficultés de nos élèves et on essaie de les motiver pour qu’ils puissent travailler au mieux. On a un autre apport à l’élève que, personnellement, je trouve plus intéressant. »

 Q : N’avez-vous jamais pensé à quitter le Collège Edgar Quinet ?

R : « L’année dernière et ce fut la première fois, j’ai demandé ma mutation, mais c’est juste pour me rapprocher de mon domicile. Mais, j’ai choisi de rester car j’aime travailler ici ! »

Q : Pour finir, que pensez-vous des grands collèges/lycées dans lesquels  les élèves ont une obligation de résultats ?

R : « Ça ne me correspond pas forcément, les élèves qui sortent de ces établissements sont très forts et ont d’excellents résultats mais ce sont des robots et ils ne sont pas forcément bien préparés psychologiquement. Je pense que c’est un aspect très important de l’éducation sur lequel devraient insister ces grands établissements scolaires. »