Sorti le 24 octobre 2018 en avant-première au Royaume-Uni, le biopic Bohemian Rhapsody réalisé par Bryan Singer nous emmène dans les débuts et les moments mythiques du groupe de rock britannique Queen et de son leader Freddie Mercury.

(Attention risques de spoil)

Après de nombreuses galères de tournage dont le renvoi du réalisateur Bryan Singer, Queen est enfin au cinéma. Ce film offre un magnifique hommage au groupe mais surtout à Freddie Mercury, mort du sida le 24 novembre 1991 à 45 ans. Il retrace les débuts, l’ascension et l’explosion de Queen.

Un biopic vrai et juste

C’est l’histoire du groupe de pop rock Queen, de 1970 à 1985. Mais surtout celle de Freddie Mercury, car le film tourne principalement autour de lui. Il nous montre d’abord le Freddie “starlette”, génial, amoureux de la vie. Mais malgré tout, le film n’est pas lisse. En effet, la deuxième partie s’engouffre dans la part d’ombre du chanteur, passant par sa solitude qui ne le quitte jamais vraiment jusqu’à ses addictions aux drogues et à l’alcool. Le chanteur se dit n’être destiné qu’à « performer » sur scène, refuse d’affronter ses origines indiennes, sa maladie, son homosexualité et sa solitude. On assiste aux deux relations les plus importantes de sa vie, celle avec Mary Austin, la “femme” de sa  vie. Sans oublier Jim Hutton, le véritable homme de sa vie qui saura l’aimer et le sortir de sa solitude.

Rami Malek, l’acteur de Mr. Robot, incarne Mercury. Aidé d’une prothèse dentaire, la ressemblance entre les deux est frappante. Le reste du « casting » est très fidèle également, notamment Gwilym Lee qui est un Brian May plus vrai que nature.

Rami Malek en Freddie Mercury (Photo wikimediacommons)

Le film nous dépeint en toile de fond une époque pleine de tabous (l’homosexualité), de drames (l’apparition du sida). Bien qu’il ne fasse qu’effleurer ces sujets, on arrive à percevoir toute la pression sociale que peuvent ressentir les homosexuels et les personnes atteintes du sida à cette époque.

Un final grandiose

Les 20 dernières minutes sont tout simplement exceptionnelles. Elles reprennent le mythique concert “Live Aid” donné par Freddie Mercury le 13 juillet 1985 alors qu’il était souffrant. C’est l’un des concerts les plus importants et marquants de l’histoire de la musique. Le film réussit l’exploit de retranscrire l’énergie du Live Aid original notamment grâce à la performance incroyable que nous offre Rami Malek. L’acteur ne fait pas les choses à moitié, il vit la scène à travers Freddie, il l’incarne totalement. Le répertoire principal qui a fait le succès du groupe est là. Les chansons n’ont évidemment pas pris une ride puisque Queen était un groupe très en avance sur son temps.

En bref, c’est un film qui séduira les fans de la première heure, les fans qui n’auront pas connu la glorieuse époque de Queen. Il saura aussi convaincre les jeunes ou les moins jeunes qui ne connaissent pas le groupe et leur en apprendre un peu plus. On pourra lui reprocher d’être principalement concentré sur Freddie Mercury et donc de ne pas parler assez du reste du groupe. Mais toute la force et l’énergie que représentait Queen à l’époque, Bryan Singer l’a bien transmise.

*Titre de Queen